RDC: Les troupes kényanes priorisent le processus politique

Mercredi 16 novembre 2022 – 15:03

Sécurité

Des militaires kenyans à l’aéroport de Goma

Il faudra attendre encore pour voir les troupes kenyanes ouvrir le feu contre le M23. La priorité n’est pas l’option militaire. C’est ce qu’a déclaré à Goma le Général Major Jeff Nyagah, commandant de la Force Régionale de l’EAC.

« La première priorité est le processus politique. Nous avons le processus de Luanda et celui de Nairobi. Le plus important, c’est la paix », a t-il dit.

Et d’ajouter:

« La guerre dans plusieurs cas n’a jamais ramené la paix. Il est toujours nécessaire de recourir à la diplomatie ».

« Je souhaite la bienvenue au force commander (…). J’espère qu’avec votre arrivée beaucoup de choses vont changer et nous allons évoluer dans une mission offensive afin de ramener la paix dans notre pays, avec comme priorité le M23 et l’agression rwandaise y compris les FDLR et d’autres groupes armés », a pour sa part déclaré le sous-chef d’état-major en charge des opérations et renseignements des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Entretemps, les initiatives diplomatiques se multiplient. Le président angolais João Lourenço, qui préside la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), a rencontré vendredi dernier son homologue rwandais Paul Kagame, puis le lendemain le chef d’État congolais Félix Tshisekedi. De son côté, Uhuru Kenyatta, facilitateur de l’EAC se trouve à Goma.

« Des enfants, des femmes et des vieillards sont devenus des déplacés dans leur pays. Même si nous avons des problèmes, des mésententes, renonçons d’abord à la guerre. Ces enfants, femmes et vieillards ne sont pas concernés par les causes de cette guerre. Arrêtons la guerre puis nous allons parler. Nous ne pouvons pas dialoguer puis cesser les hostilités après. Cessons la guerre et puis dialoguons. Il y a des milliers et des milliers des déplacés », avait-il déclaré mardi à Goma.

Les pourparlers de paix sur la situation dans l’est Congolais, en proie à de nombreux groupes armés dont le M23, doivent débuter le 21 novembre à Nairobi

Print Friendly, PDF & Email

By admin

S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x