RDC – Qatar 2022 : comment Radio Okapi a doublé la FIFA

Prétextant avoir obtenu l’accord de la FIFA, Radio Okapi entendait diffuser gracieusement, sur Facebook, les matchs de la Coupe du monde de football. Mais l’initiative a fait long feu… Voici les dessous de cette affaire.

23 novembre 2022 à 11:12

Par Mehdi Ba

Mis à jour le 23 novembre 2022 à 11:49

Lors du match d’ouverture de la Coupe du monde 2022, opposant le Qatar à l’Équateur, le 20 novembre. © KARIM JAAFAR/AFP

L’affaire avait des allures de mirage. Au premier jour du Mondial au Qatar, le 20 novembre, alors que les droits télévisés de la compétition avaient fait l’objet, depuis plusieurs mois, de strictes négociations entre la FIFA, l’opérateur togolais New World TV (seul habilité à les attribuer en Afrique subsaharienne) et les différentes chaînes concernées, une apparition inédite se produit sur la page Facebook de Radio Okapi. Cette radio, créée en 2002 et qui œuvre au développement et à la paix en RDC, est placée sous la supervision de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco).À LIRECoupe du monde 2022 : au Sénégal, la retransmission télé mène au clash

À quelques heures du coup d’envoi du premier match, un statut Facebook vient redonner l’espoir à tous les supporters africains sevrés de Mondial par les règles drastiques relatives aux retransmissions avalisées par la Fédération internationale de football association (FIFA)­ : « Radio-Okapi a obtenu gratuitement de la FIFA et de New World TV un droit spécial de diffusion non commerciale et humanitaire des matchs de la Coupe du monde de football Qatar 2022, assure le texte. Cette action de la FIFA et de New World TV en faveur de la ‘Radio de la paix’ vise à contribuer, à travers le football, sport-roi en RDC, aux efforts de consolidation de la culture de paix et du vivre ensemble, en particulier chez les jeunes. »

Ce 20 novembre, d’un bout à l’autre de la planète, les abonnés à la page Facebook de Radio Okapi ont donc pu visionner en streaming, avec une excellente qualité de son et d’image, le match d’ouverture de la Coupe du monde. Pourtant, dès le lendemain, 21 novembre, un message laconique venait doucher l’espoir de ceux qui espéraient suivre la rencontre entre le Sénégal et les Pays-Bas : « Radio Okapi ne pourra pas diffuser en live, ce lundi, le match de la Coupe du monde, comme prévu. » Derrière cet incident fortuit, une affaire tortueuse entre la radio et les détenteurs officiels des droits de retransmission de la compétition-reine de la galaxie sportive.

Quatre fan zones

Le 18 octobre 2022, un courrier – rédigé en anglais – avait en effet été adressé à New World TV par le directeur de Radio Okapi. « Compte tenu de l’urgence et du rôle essentiel que joue le football dans la vie collective du peuple congolais, nous prévoyons une série d’activités pour soutenir les jeunes désœuvrés en diffusant certains matchs [du Mondial 2022] en public à Kinshasa et Goma, écrit Alexandre Essome. Ces activités visent à mobiliser la jeunesse congolaise autour de cet événement mondial majeur tout en engageant des discussions au sein de la jeunesse sur la paix et l’entrepreneuriat pour lutter contre l’oisiveté, la violence et la pauvreté. »

Le projet, qui sera approuvé par New World TV, vise à installer en RDC quatre « fan zones » dédiées au Mondial de football : deux à Kinshasa (dans les communes de Limete et de La Gombe) ; et deux autres au Nord-Kivu (à Goma et Karisimbi). Par l’intermédiaire de l’avocat Louis Biyao, New World TV donne son accord au projet de visionnage public présenté par Radio Okapi. Et le média onusien reçoit un lien lui permettant d’exploiter un flux vidéo donnant accès aux matchs.

Mais, le 20 novembre, sur la page Facebook de Radio Okapi, le flux vidéo obtenu via New World TV permet au média de diffuser le match d’ouverture du Mondial, entre le Qatar, pays organisateur, et l’Équateur. Avec une connexion wifi correcte, comme nous avons pu en juger, la qualité de l’image et du son est impeccable.

La chaîne New World TV dupée ?

Sauf que, d’après nos informations, l’initiative de Radio Okapi a fortement déplu à New World TV, qui avait donné son autorisation dans un cadre précis, lequel n’a pas été respecté. Au nom de l’opérateur togolais, l’avocat Louis Biyao a donc estimé que son client avait été dupé. C’est pourquoi il a adressé une mise en demeure à Radio Okapi et fait en sorte que le signal initialement concédé de manière gracieuse à la radio onusienne soit coupé.À LIRENew World TV, le groupe togolais qui fait trembler les géants de l’audiovisuel

« Radio Okapi diffuse des informations pour la paix et le développement de la RDC. Le sport en général et le football en particulier sont pour nous des occasions de célébrer les valeurs de respect et de vivre ensemble, indique à Jeune Afrique Ndèye Khady Lo, la porte-parole de la Monusco. Ainsi, Radio Okapi avait demandé à New World TV – et obtenu – l’autorisation de diffuser publiquement les matchs de la coupe du monde dans le cadre de fan zones. »

Pour autant, une autorisation en bonne et due forme avait-elle été accordée à la radio pour diffuser les matchs du Mondial sur Facebook ? « Non, la diffusion sur Facebook est une erreur interne à la radio. Celle-ci a été stoppée dès hier [lundi 21 novembre] et la vidéo, retirée. Un travail pédagogique sur les droits de diffusion a par ailleurs été enclenché auprès de notre équipe multimédia », ajoute Ndèye Khady Lo tout en précisant que « la page Facebook de Radio Okapi n’est pas monétisée et ne diffuse aucune publicité. Aucun bénéfice n’en a été tiré, ni par la radio ni par ses équipes ».

Initiative compromise

Quant aux « fan zones » promises par Radio Okapi, difficile de savoir si elles ont été réellement envisagées, ou s’il s’agissait d’un leurre. « C’est prévu mais la situation sécuritaire à Kinshasa et à Goma nous a amenés à retarder leur mise en place », indique Ndèye Khady Lo, selon qui « l’une avait été prévue dans le quartier populaire de Limete, à Kinshasa, et une autre à Goma ».

De fait, on pouvait encore trouver, sur le compte Twitter de la radio, le 22 novembre, un tweet épinglé annonçant la diffusion des matchs du Mondial dans ce quartier de la capitale congolaise. Une initiative qui semble désormais compromise. Car le signal d’abord accordé à Radio Okapi pour diffuser les matchs du Mondial 2022 a finalement bel et bien été coupé.

Print Friendly, PDF & Email

By Habari

S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x