Opération FARDC-UPDF, Munubo prévient: « Qui ignore les objectifs stratégiques des autres princes ne peut conclure d’alliances »

Vendredi 3 décembre 2021 – 07:45

Félix Tshisekedi et Yoweri Museveni à la frontière RDC-Ouganda en juin 2021

« Après 25 ans de crimes de masse et pillage de nos ressources par nos voisins,l’autorisation du Président à l’UPDF et les accords de coopération militaire avec RDF sont inacceptables », a écrit Denis Mukwege. Il s’oppose aux « pyromanes/pompiers » et prévient « Les mêmes erreurs produiront les mêmes effets tragiques ». Il termine son tweet par un appel: « Debout Congolais,Nation en danger ». Comme le Prix Nobel de la Paix, le député Juvenal Munubo ne cache pas sa position. Il cite l’art de la guerre” de Sun Tzu: « Qui ignore les objectifs stratégiques des autres princes ne peut conclure d’alliances ».

Selon l’élu de Walikale, il n’était opportun d’autoriser l’entrée de ces troupes étrangères: « Nous pourrions nous limiter uniquement en un échange des renseignements dans le cadre de la CIRGL et pas autoriser l’entrée des troupes ougandaises en RDC » étant donné que « mutualisation des forces ne veut pas dire inviter les forces étrangères au Congo ».

Le député accuse même l’exécutif de faute constitutionnelle. « En autorisant l’armée ougandaise à entrer en RDC sans soumettre au Parlement l’accord de défense dont il est le soubassement,le Gouvernement RDC viole intentionnellement l’article 214,alinéa 1 de la Constitution. Aux députés de s’assumer et au peuple de garder la vigilance ».

Le juriste et enseignants explique, réagissant aux explications du Porte-parole de la PNC: « selon l’article 214 de la Constitution, les accords de paix (de défense) doivent être soumis à ratification par le Parlement », mais précise « La consultation des quelques députés membres des caucus provinciaux n’est pas une exigence légale en la matière ».

Il va plus loin: « La Constitution distingue en ses articles 213 et 214 distingue deux types d’accords : accords non soumis à ratification(article 213, alinéa 2) et accords soumis à ratification(214,alinéa 1)notamment les accords ayant pour matière la paix (la défense), le commerce, relatifs aux finances ».

Juvenal Munubo donne même des exemples: « En juin 2018,le Parlement avait examiné un accord de défense avec la Russie(livraison armements, matériels de guerre et autres équipements). Pourquoi alors le Gouvernement actuel n’a pas soumis au Parlement pour ratification l’accord de défense avec l’Ouganda de mai 2021 ». 

La meilleure façon de procéder, propose t-il, c’est d’appliquer les recommandations de la Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale: changement chaîne de commandement, renforcement des moyens logistiques, lutte contre l’impunité au sein de FARDC, etc.

By admin

Leave a Reply

Your email address will not be published.