Haut-Katanga : mise en garde de la police contre la jeunesse de l’UNAFEC sur le port des tenues militaires

Lundi 21 novembre 2022 – 19:51

Politique

Photo d'illustration

Photo d’illustration

La police nationale congolaise (PNC), commissariat provincial du Haut-Katanga a mis en garde ce lundi, les jeunes des partis politiques dont ceux de l’union nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), parti du feu Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza au sujet du port des tenues militaires et autres insignes de l’armée.

“Le commissaire provincial de la police nationale congolaise du Haut-Katanga attire par ailleurs, particulièrement l’attention des jeunes de l’UNAFEC que cette mesure d’interdiction de port des tenues militaires reste de stricte application jusqu’à ce jour “, a expliqué ce lundi, Charles Bin Lwamba, porte-parole de la police dans le Haut-Katanga.

Et de poursuivre :

“Par la même occasion, il instruit les commandants de 4 commissariats urbains de la ville de Lubumbashi de l’appliquer strictement en débarrassant de leur juridiction respective de tous les hors-la-loi qui se croient au dessus de celle-ci et qui perturbent la quiétude de paisibles compatriotes en leur ravissant au passage des téléphones portables, sacs à main et tout autre bien personnel même au clair du soleil. Le commissaire provincial de la PNC met en garde tous ceux qui ne se conforment pas sous peine de s’exposer à la rigueur de la loi”.

Contexte

A l’occasion de la marche de soutien aux forces armées de la RDC à Lubumbashi, jeudi dernier, le gouvernement provincial avait, par l’entremise de son gouverneur Jacques Kyabula Katwe, noté des actes des actes de vandalisme orchestrés par des jeunes d’un parti politique de la place. Des biens de la population confisqués, le gouverneur Kyabula avait promis des sanctions exemplaires aux auteurs de ces actes. Parmi les jeunes pointés du doigt dans ces actes, ceux  des partis politiques dont l’UNAFEC qui auraient orchestré ces actes après la marche.

José MUKENDI, à Lubumbashi

Print Friendly, PDF & Email

By Habari

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *