POLITIQUE

RDC : dix choses à savoir sur Jaynet Kabila, la sœur jumelle de l’ancien président

L’attaque en règle contre le Rwanda qu’elle a livrée début novembre devant le Parlement panafricain a été très remarquée. Car si la députée du PPRD jouit d’une influence considérable auprès de son frère Joseph Kabila, elle est souvent très discrète.

24 novembre 2022 à 12:01

Par Anna Sylvestre-Treiner et Stanis Bujakera Tshiamala

Mis à jour le 24 novembre 2022 à 12:01

Jaynet Kabila. © MONTAGE JA : JUNIOR D. KANNAH/AFP

DIX CHOSES À SAVOIR SUR – Elle a la parole rare. Pourtant, début novembre, devant le Parlement panafricain, Jaynet Kabila s’est livrée à une violente charge contre Kigali, qu’elle a notamment accusé de soutenir le M23. Des propos qui ont connu un fort écho sur la scène politique kinoise, où la députée du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) occupe une place centrale.

1. Aînée

« Elle est née le même jour que Joseph, mais avant lui », souligne l’un des intimes de la famille Kabila. Jaynet est en effet la première des deux jumeaux à voir le jour le 4 juin 1971, à Hewa Bora, dans le Sud-Kivu. Ils sont depuis toujours extrêmement proches, à tel point que, jusqu’à la fin des années 2000, Jaynet avait toujours sa chambre dans la maison de son frère et y dormait régulièrement.

2. Fille de

Parmi ses sept enfants, c’est la seule que Laurent-Désiré Kabila « craignait », selon le terme d’un membre de son entourage. Petite, Jaynet était le plus souvent épargnée par la colère – et les punitions – de son père. Choyée, elle était surnommée « Maman » par le Mzee.À LIRELe jour où Joseph Kabila s’est séparé de sa sœur jumelle, Jaynet

3. Fervente protestante

Elle joue le rôle de cheffe de famille auprès de ses frères et sœurs, notamment Zoé, et de leurs enfants. C’est elle qui a créé la fondation Laurent-Désiré Kabila, qu’elle dirige toujours, et qui s’occupe des – nombreuses – affaires familiales. Fervente protestante, elle ne se déplace jamais sans une Bible et n’a jamais été mariée. Elle a adopté trois enfants il y a quatre ans.

4. Combattante

Née dans le maquis, Jaynet Kabila a été formée dès l’enfance à l’usage des armes. Elle a fait une grande partie de son cursus scolaire en Tanzanie, où elle a également effectué son service national. En 2019, alors qu’il forme une coalition avec le camp de Félix Tshisekedi, Joseph Kabila la choisit pour présider la stratégique Commission défense et sécurité de l’Assemblée nationale.

5. Discrète

Elle est décrite comme une femme complexe mais discrète. Ses prises de parole sont rares et ses déplacements passent souvent inaperçus : elle a toujours refusé de circuler en convoi et ne s’entoure pas de gardes du corps.

6. Élue

Contre l’avis de son président de frère, qui ne souhaitait pas la voir en première ligne en politique, elle a participé avec succès aux législatives de 2012 dans la circonscription de Kalemie. Personne n’a pu la dissuader de se présenter à nouveau en 2018, alors même que beaucoup prédisaient sa défaite – à tort. Elle est donc depuis dix ans l’une des représentantes du Tanganyika, le fief familial, dont son frère Zoé fut le gouverneur avant d’être destitué en 2021.À LIRERDC : Jaynet Kabila, la soeur jumelle qui murmure à l’oreille du président

7. Influente

Conseillère la plus influente de Joseph Kabila lorsqu’il était au pouvoir, elle continue à jouer un rôle majeur auprès de lui comme au sein du Front commun pour le Congo (FCC), la coalition qui s’est constituée autour de l’ancien président. Lors des réunions du parti, elle est très écoutée.

8. Critique contre le Rwanda

« Nous avons certes 120 groupes armés au Congo, mais le plus grand problème, c’est le Rwanda qui soutient le M23 », a-t-elle asséné début novembre devant le Parlement panafricain, en Afrique du Sud. « Les FDLR [Forces démocratiques de libération du Rwanda] ont tué beaucoup plus de Congolais que de Rwandais. C’est de la mauvaise foi [de la part du Rwanda] de continuer à parler de cette histoire », a-t-elle poursuivi alors que Kigali, accusé par la RDC de soutenir les rebelles du M23, reproche à Kinshasa d’aider les FDLR. Les prises de positions publiques de la sœur de l’ancien chef de l’État sont rares et cette sortie a fait grand bruit.

9. Communicante

Elle est la co-propriétaire de Digital Congo, chaîne de télévision fondée en 2005 pour soutenir la campagne de Joseph Kabila en vue de la présidentielle de 2006. Elle a suivi des études de communication, notamment en Namibie, où elle a obtenu un doctorat. Une fois élue députée, elle a décroché à distance un Master auprès de l’université de Georgetown, à Washington D.C.

10. Panama Papers

En 2016, elle a été citée dans l’enquête des Panama Papers sur l’évasion fiscale. Selon celle-ci, elle a créé une société offshore basée à Niué, une île du Pacifique sud, dès l’arrivée au pouvoir de son jumeau, en 2001. Elle co-détenait cette société avec l’un de ses proches, Kalume Nyembwe Feruzi, le fils de l’ancien patron de l’Agence nationale de renseignement (ANR), Didier Kazadi Nyembwe.

Plus récemment, elle a été indexée par Congo Hold-Up, une enquête selon laquelle la famille s’est enrichie de plusieurs dizaines de millions de dollars durant les dix-huit années de présidence de Joseph Kabila.

Print Friendly, PDF & Email

By Habari

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *