Goma : La MONUSCO dénonce « l’attaque » de ses locaux et réitère son engagement à restaurer la paix en RDC

Photo 7SUR7.CD

La Mission de l’organisation des Nations-Unies pour la Stabilisation du Congo (MONUSCO) dénonce ce qu’elle qualifie « d’attaque contre ses locaux » ce lundi 25 juillet 2022 dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

Dans un communiqué parvenu à 7SUR7.CD, la MONUSCO fait savoir qu’un groupe de pilleurs a pénétré dans des locaux en marge d’une manifestation interdite par les autorités. La mission onusienne estime qu’il s’agit des incidents « inacceptables et contreproductifs ».

« Les incidents de Goma sont non seulement inacceptables mais totalement contreproductifs. La MONUSCO est mandatée par le Conseil de sécurité pour accompagner les autorités à protéger les civils. Elle se tient aux côtés des populations et appuie les forces de défense et de sécurité nationales dans leur lutte contre les groupes armés. La Mission appuie aussi les autorités congolaises dans leurs efforts qui visent à  restaurer l’autorité de l’État », a déclaré Khassim Diagne, représentant spécial adjoint en charge des opérations, cité dans le communiqué.

Ce dernier invite les autorités, les acteurs politiques et de la société civile, à dénoncer ces actes de pillage. La MONUSCO se dit disposée à continuer de travailler pour la restauration de la paix et de la sécurité sur l’ensemble du pays.

Pour rappel, ce lundi des jeunes sont descendus dans la rue pour notamment exiger le départ de la MONUSCO, accusée d’être inoffensive face aux groupes armés qui tuent les civils dans l’Est du pays.

Les manifestants ont pris d’assaut plusieurs locaux de la MONUSCO notamment la base logistique. Sur ce site, des tirs à balle réelle continuent de retentir jusqu’à l’heure de la rédaction de cet article (16h40, heure de Kinshasa). La MONUSCO a évacué son personnel par voie aérienne.

Glody Murhabazi, à Goma

By Habari

Leave a Reply

Your email address will not be published.