Washington appelle la RDC à protéger les Casques bleus, visés par de violentes manifestations

Par Le Figaro avec AFP

Publié hier à 23:23

Écouter cet articlei

00:00/01:24

Les Etats-Unis ont exhorté jeudi 28 juillet la République démocratique du Congo à protéger les forces de maintien de la paix de l’ONU, visées par de larges manifestations meurtrières à l’origine de trois décès dans leurs rangs. Les manifestants accusent les Casques bleus d’être inefficaces contre la centaine des groupes armés responsables du chaos dans lequel sont plongées des provinces de l’est du pays.

En quelques jours, le bilan de ces manifestations qui ont dérapé s’est élevé à au moins 15 morts mercredi soir, dont les trois Casques bleus (deux Indiens et un Marocain), et une soixantaine de blessés, selon les autorités. La mission de l’ONU en RDC, la Monusco, «joue un rôle essentiel de soutien à la paix et à la sécurité, protégeant les civils et facilitant la livraison de l’aide humanitaire», a déclaré à la presse le porte-parole du département d’Etat américain, Ned Price. «Nous appelons les autorités locales et nationales de RDC à assurer la protection des membres et des sites de la Monusco et aux manifestants à exprimer leurs opinons calmement», a-t-il ajouté.

Les Etats-Unis, premier contributeur financiers des Casques bleus, ont salué le déploiement par Kinshasa mercredi de policiers et militaires congolais pour assurer le calme. Le Conseil de sécurité des Nations unies avait condamné mercredi «dans les termes les plus forts» ces attaques et rappelé que viser des soldats chargés du maintien de la paix peut constituer un crime de guerre.

By Habari

Leave a Reply

Your email address will not be published.