La RDC et l’ONU signent un plan de retrait des Casques bleus

La Mission de maintien de la paix de l’ONU en RDC (Monusco) a déclaré le 22 novembre qu’elle avait signé avec Kinshasa un plan de retrait de ses troupes.

Des Casques bleus marocains de la Monusco en patrouille dans l’Ituri, en RDC, en 2020. © SAMIR TOUNSI / AFP.
1-New2018-icon@2x-JA-FondBlanc (3)

Publié le 23 novembre 2023Lecture : 1 minute.

Un plan de retrait signé, mais sans détail sur le calendrier. Dans un communiqué publié mercredi, la Monusco, présente en RDC depuis 1999, affirme s’être entendue avec Kinshasa sur un « retrait accéléré, progressif, ordonné et responsable » du pays. La note contient un plan de retrait et un calendrier, mais la Monusco n’a donné que peu de détails sur ce dernier point, se contentant d’indiquer qu’il sera mis en œuvre en trois phases.

Impopularité

Avec un budget annuel d’environ un milliard de dollars, les forces de maintien de la paix sont présentes en RDC depuis près de 25 ans. Environ 14 000 Casques bleus sont déployés dans le pays, presque exclusivement dans l’Est, que les milices et groupes armés comme le M23 continuent d’endeuiller.

A lire :

En RDC, Katumbi peut-il s’imposer comme le candidat commun de l’opposition ?

Ces dernières années, l’impopularité de la mission n’a fait qu’augmenter et son personnel a été régulièrement attaqué, car perçu comme inefficace face à la violence des groupes armés. Depuis le début de l’année, le gouvernement congolais martèle qu’il souhaite un départ « accéléré » de la Monusco.

À New York, au siège des Nations unies, les débats au Conseil de sécurité pour le renouvellement du mandat de la mission doivent débuter le 30 novembre. Le nouveau mandat de la Monusco devrait être présenté autour du 20 décembre, date des élections générales en RDC.

(Avec AFP)

Print Friendly, PDF & Email

By admin

S’abonner
Notification pour
guest

0 Comments
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x