Retour des reliques de Lumumba : Sama Lukonde annonce l’organisation des funérailles qui n’ont jamais eu lieu

Lundi 20 juin 2022 – 14:47

Sama Lukonde devant la dépouille de Lumumba à Bruxelles

Ph. droits tiers

Le gouvernement de la République Démocratique du Congo va organiser, dans les prochains jours, le deuil national en mémoire de Patrice Emery Lumumba. Ce sera du 27 au 30 juin prochain. C’est le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge qui l’a annoncé ce lundi 20 juin lors de la cérémonie de remise des reliques de Lumumba par le gouvernement Belge.

Il justifie cela par le fait que depuis son assassinat, il n’ya jamais eu de deuil au pays en hommage à Patrice Emery Lumumba. Pour lui,la journée du 20 juin reste inscrite dans l’histoire de deux pays à savoir la RDC et la Belgique.

” Je suis venu recevoir solennellement aux côtés de ses enfants et petits-enfants, la dépouille du premier Premier ministre de la République Démocratique du Congo. Dépouille autour de laquelle son peuple organisera, dans les heures qui suivent, le deuil national qui n’a jamais pu avoir lieu. La date du lundi 20 juin 2022, en Belgique comme en RDC entre désormais dans les annales de l’histoire, notre histoire commune “, a dit Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge devant l’assistance réunie au Palais d’Egmont de Bruxelles.

Il a indiqué que le retour de Patrice Emery Lumumba dans son Pays permet, à coup sûr, à la RDC de recouvrer un des maillons essentiels de sa mémoire nationale fragmentée par la tragédie de sa disparition.

” Au-delà de la RDC, c’est tout un continent, l’Afrique, qui célèbre le retour de l’un de ses dignes fils. Et au- delà même de l’Afrique, c’est l’ensemble du monde épris de liberté qui salue cet événement. En même temps qu’il doit se réjouir et se féliciter des hommages que nous rendons à ce Grand combattant de la liberté, de la démocratie et de la dignité de l’homme, quelle que soit sa condition “, a-t-il ajouté.

Il était question, au cours de cette cérémonie, de rendre à la RDC les restes de Patrice Lumumba en l’occurrence une dent récupérée par la justice belge dans la famille d’un policier ayant contribué à faire disparaître le corps il y a plus de soixante ans. Ce policier belge, Gérard Soete, aujourd’hui décédé, avait décidé de ramener avec lui quelques reliques comme “des trophées de chasse”, selon le sociologue belge Ludo De Witte cité dans une dépêche de l’AFP, auteur d’un livre sur l’assassinat de Lumumba. Seule une dent attribuée à ce dernier a été récupérée par le parquet fédéral.

Héros de l’indépendance en juin 1960, devenu le premier Premier ministre de l’ancien Congo belge (l’ex-Zaïre, aujourd’hui la RDC), Patrice Lumumba est renversé quelques mois plus tard lors d’un coup d’Etat. Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d’armes par des séparatistes de la région du Katanga, avec l’appui de mercenaires de l’ancienne puissance coloniale.

À l’heure actuelle, les travaux évoluent à grand pas à la place Échangeur de Limete où l’on devra placer les restes de Patrice Emery Lumumba. Il y a quelques semaines, Sama Lukonde Kyenge avait effectué une descente sur le lieu pour palper du doigt l’évolution des travaux.

Clément MUAMBA

By Habari

One thought on “Retour des reliques de Lumumba : Sama Lukonde annonce l’organisation des funérailles qui n’ont jamais eu lieu”
  1. Retour des reliques de Lumumba: Sama Lukonde annonce l’organisation des funérailles qui n’ont jamais eu lieu, article de Clément Muamba
    Dans les deux extraits tirés dans le discours du Premier Ministre, il n’y a pas le nom de Patrice Lumumba. On a l’impression que Sama Lukonde parle/parlait d’un inconnu, de quelqu’un d’anonyme. C’est méchant monsieur le Premier Ministre. Voyons ces extraits:
    1. ”Je suis venu recevoir solennellement aux côtés de ses enfants et petits-enfants la dépouille du premier de la République démocratique du Congo. Dépouille autour de laquelle son peuple organisera, dans les jours qui suivent le deuil national qui n’a jamais eu lieu. La date du lundi 20 juin 2022, en Belgique comme en RDC, entre désormais dans les annales de l’histoire, notre histoire commune”, a dit Jean -Michel Sama Lukonde Kyenge devant l’assistance..
    Les lacunes dans ce prononcé de Sama: ”aux côtés de ses enfants et petits-enfants.” Question : Enfants de qui? Petits-enfants de qui? Est-ce vraiment difficile de dire aux côtés des enfants et petits-enfants de Lumumba? Pourquoi continuer à assassiner Patrice Lumumba? Une deuxième lacune: ”Dépouille du premier ministre de la RDC.” Quel premier ministre? Sama Lukonde a-t-il oublié qu’il est premier ministre de la RDC? D’où vient cette incapacité intellectuelle de faire la différence entre Lumumba et lui-même Sama Lukonde? Et il continue: ”dépouille autour de laquelle son peuple organisera”, Question: Pourquoi ne pas dire: dépouille autour de laquelle le peuple Congolais organisera…

    2. Allons-y avec le deuxième extrait: ”Au-delà de la RDC, c’est tout un continent, l’Afrique, qui célèbre le retour de l’un de ses dignes fils. Et au-delà de l’Afrique, c’est l’ensemble du monde épris de liberté qui salue cet événement. En même temps qu’il doit se réjouir et se féliciter des hommages que nous rendons à ce grand combattant de la liberté, de la démocratie et de la dignité de l’homme, quelle que soit sa condition.” Il manque le nom de Lumumba. Pourtant si on lisait par exemple que c’est l’Afrique qui célèbre le retour de Patrice Lumumba, l’un de ses dignes fils, la phrase serait un poids lourd de ce discours. Disons en bref que Sama Lukonde est tombé dans son propre piège. N’ayant pas cité le nom de Lumumba alors que la renommée et la célébrité de l’Homme rejaillissent aux quatre coins de la Terre, Sama Lukonde a terni son discours. Il s’est laissé/fait attraper par son propre piège.
    Que les membres du gouvernement, les honorables membres des Assemblées provinciales et nationale et une grosse partie de l’intelligentsia congolais fassent des efforts pour chasser la haine et la peur qu’ils ont de Lumumba.
    Patrice Lumumba est le Père de notre indépendance. Mettons-le à sa juste place dans l’histoire du Congo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.